Scroll with your mouse or arrow keys to see more!

Okay

Seul #1

button

lomokino

Je ne suis pas un fan inconditionnel de Lomo, souvent je leur reproche une communication agaçante et des prix un petit peu élevés.
Toutefois, je dois reconnaitre que certains de leur produits ont su m’attirer.
C’est le cas de la Lomokino.

Cette boite en plastique n’est autre qu’une camera manuelle, qui mange de la pellicule photo.
Elle est tout ce qu’il y’a de plus simple à prendre en main (si ce n’est la première insertion de pellicule).
On lui donne une pellicule, on tourne la manivelle.
Il y’a un petit viseur qui il faut l’avouer ne m’a pas déçu.
Il y’a 3 ouvertures possibles. En sachant qu’il faut de la lumière quand même.
L’ouverture mini à 5,6 et l’objectif en plastique ne font pas bon ménage avec la faible luminosité et les hauts isos.

Globalement comment ça marche.
En lui mettant une pellicule 36 poses, le Lomokino délivre 144 photos.
De trés petites tailles donc. L’intêret étant bien évidemment de les enchainer par la suite rapidement afin de reconstituer la vidéo capturée.

Après de rapide test, je me suis vite mis en tête d’en faire un projet un peu plus concret.

Cette vidéo est la première d’une série qui s’appelle « Seul. »

 

 

Le noir et blanc argentique, les images floues, bruitées, contrastées.
Le côté chaotique, un peu aléatoire.
Tout ça m’a pour une fois donné envie d’un projet un peu plus sombre qu’a mon habitude.

« Seul. » c’est l’histoire d’un monde. Ultra connecté. Qui avance. C’est l’histoire d’un monde ou une chose à peine construite est osbolète.
Un monde qui nous promet d’être connectés aux autres sans cesse, mais qui nous replie sur nous même.

Je ne sais pas encore l’ampleur que prendra cette série de vidéo, le traitement est long et fastidieux.
Mais cette vidéo est la, d’autres devraient arriver, au grès des inspirations.

button